Mécène et Loire

UNE JOURNEE VERSAILLAISE POUR LES MEMBRES DE LA FONDATION MECENE ET LOIRE

22 novembre 2013

Le jeudi 7 novembre, une vingtaine de membres de Mécène et Loire ont pris le chemin de Versailles. Accompagnés d’Ariane James-Sarazin, Directrice des Musées de la Ville d’Angers, ils ont eu le privilège de pénétrer dans un véritable temple dédié aux œuvres d’art : le Centre de Recherche et Restauration des Musées Français.

Constitué de quatre départements (Recherche, Restauration, Conservation préventive et documentation, Archives et nouvelles technologies de l’information), le « C2RMF » est une structure unique pour la préservation et l’étude de l’héritage culturel conservé par les musées de France. Créé en 1998, il dépend du Ministère de la Culture et de la Communication.

C’est pour avoir la primeur de découvrir « L’Amour à l’Espagnole », une acquisition réalisée par le Musée des Beaux-arts de la Ville d’Angers dont ils prennent en charge la totalité du coût de la restauration, que les membres de Mécène et Loire ont pu s’introduire, à pas feutrés, dans l’enceinte de la Petite écurie du roi, au sein de laquelle sont logés la majeure partie des ateliers du C2RMF.

« L’Amour à l’Espagnole », tableau inédit de Jean-Baptiste Le Prince (1734-1781) est une acquisition majeure pour la ville et son patrimoine. Elle appartenait, en effet, au grand collectionneur angevin Pierre Louis Eveillard de Livois (1736-1790) qui est à l’origine de la création du musée des Beaux-arts d’Angers. Après sa restauration, la toile retrouvera près de 180 œuvres issues de la collection Livois et détenues par les musées d’Angers. Cela permettra à la ville de présenter un des fonds d’art parmi les plus riches de France, pour le 18ème siècle.

Guidés par Isabelle Cabillic, Responsable de l’atelier de peinture de la Petite écurie, les participants ont fait la connaissance de Cécile Des Cloizeaux et Marie Dubost, les restauratrices de « leur » œuvre. La première, en charge de sa couche picturale  et, la seconde, de son cadre, leur ont détaillé avec pédagogie et passion la manière dont elles avaient prévu de procéder pour rendre à la précieuse toile son éclat d’antan.

Puis, après un déjeuner en compagnie de Béatrix Saule, Directrice du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, les mécènes ont pris la direction du Château qui fait la renommée de la France dans le monde entier. Ils y ont découvert les appartements de Louis XV et de Louis XVI avant de regagner le Maine-et-Loire.

« L’Amour à l’Espagnole » et les œuvres issues de la Collection Livois feront l’objet d’une exposition à rayonnement international, au cours de l’année 2015 à Angers. A cette occasion, une application pour smartphone sera développée, avec le soutien de Mécène et Loire.

 Retrouvez les photos de cette journée unique sur la page Facebook de Mécène et Loire!

Actualités - Fondation Mécène & Loire

dolor. Donec in ante. sed quis commodo nec vulputate,